MANGEZ MAL, CE N’EST PAS BON

Il n’y a pas de «bons» ou «mauvais» aliments, seulement de mauvaises habitudes alimentaires. Négliger ou favoriser un groupe alimentaire au détriment d’un autre entraînera tôt ou tard des difficultés et des problèmes de santé.


CARENCE EN VITAMINE
Cela peut entraîner une faible résistance aux maladies courantes, des troubles de la croissance, une fragilité de la charpente, etc.


EXCÈS DE POIDS OU / ET OBÉSITÉ
À leur tour, ils entraînent des problèmes physiques (difficultés respiratoires, métaboliques, articulaires, hypertension, etc.) et psychologiques (perte de soi) confiance, problèmes émotionnels, etc.). Le poids «idéal» n’est pas une question de mode mais de chiffres. C’est un poids entre une valeur minimale et maximale, qui est statistiquement associé à une espérance de vie plus longue: c’est l’un des signes d’une bonne santé. Pour calculer votre IMC (indice de masse corporelle), divisez votre poids (en kg) par votre taille au carré (hauteur x hauteur, en m2). Attention, ce calcul ne s’applique pas aux enfants. L’IMC est considéré comme optimal entre 20 et 25.


TAUX DE CHOLESTÉROL TROP ÉLEVÉ
La présence de cholestérol dans le sang n’est pas une maladie. Il est même indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Mais un taux élevé de “mauvais” cholestérol favorise l’émergence d’autres maladies comme les maladies cardiovasculaires.


OSTÉOPOROSE
La masse osseuse disponible à l’âge adulte se forme au cours de l’enfance et de l’adolescence.
L’apport en calcium est donc indispensable avant l’âge de 20 ans. La fragilité de la charpente entraîne un risque d’ostéoporose (fractures plus fréquentes) à un âge plus avancé.


TROUBLES CARDIOVASCULAIRES
Certains excès de graisses sanguines peuvent adhérer aux parois des vaisseaux sanguins, rétrécir ou même se boucher (thrombose). Le risque d’insuffisance cardio-circulatoire peut alors augmenter: angine de poitrine ou infarctus, accident vasculaire cérébral ou détérioration cérébrale progressive ou atteintes d’autres vaisseaux (artère carotide, aorte, etc.).


Des taux sanguins anormaux de graisses (lipides) peuvent être dus à:
• des erreurs alimentaires: par exemple un apport calorique excessif et un apport lipidique excessif surtout s’il s’agit de certaines graisses animales (viande rouge, saucisses)
• Maladies congénitales qui affectent le métabolisme des graisses.